La raison et le réel > Théorie et expérience

voir un extrait gratuit | voir les sujets traités | plans de dissertations | plans de commentaires


Liste des sujets traités

 Peut-on penser contre l'expérience ?
 La science nous apprend-elle ce qu'est le réel ?
 Devons-nous distinguer deux mondes : le monde commun et le monde de la science ?
 L'homme a-t-il raison de se méfier de la science ?
 
 La science fait-elle disparaître les croyances ?
 La philosophie, est-ce des paroles en l'air ?
 À quoi sert la philosophie ?
 La philosophie peut-elle être utile ?
 Qu'est-ce qui est premier ?

Commentaires disponibles

 Claude Bernard, l'Esprit scientifique (extrait)
 Bergson, la liberté créatrice - le possible et le réel, in La Pensée et le Mouvement
 Blaise Pascal, de l'esprit géométrique
 Alain, 81 chapitres sur l'esprit et les passions, Introduction
 Leibniz, la démonstration
 Kant, critique de la raison pure, préface (extrait)

Votre sujet n'est pas dans la liste ?
Obtenez en moins de 72h :
- problématique entièrement rédigée
- un plan détaillé rédigé complet, avec parties et sous-parties
- la possibilité de questionner le professeur sur le plan proposé
Prestation personnalisée réalisée par un professeur agrégé de philo

Exemple de sujet : Peut-on penser contre l'expérience ?

Ce sujet conduit à s'interroger sur la nature de la connaissance que nous pouvons avoir des choses auxquelles nous sommes confrontés dans le monde qui nous entoure, c'est-à-dire sur ce qui peut fonder l'interprétation intelligente que nous avons de ces choses et de leurs rapports à nous. En ce sens, se demander ce que peut signifier « penser contre l'expérience » revient à se demander dans quelle mesure la pensée est indépendante de l'expérience lorsqu'elle agit, se forge des idées, organise une connaissance. Possédons-nous un système de connaissance qui nous permet de prendre du recul par rapport aux choses que nous rencontrons dans l'expérience sensible ? Au nom de quoi pouvons-nous juger contre l'expérience, et refuser d'accepter ce que semble nous dire nos sens, c'est-à-dire reketer comme fausses les informations sensorielles qui s'imposent à notre esprit ? Il s'agit donc ici d'analyser le fonctionnement de la connaissance pour savoir si nous devons obligatoirement recourir à l'expérience lorsque nous cherchons à connaître ou, si ce n'est pas toujours le cas, en quel sens cela reviendrait à penser « contre » l'expérience, c'est-à-dire comment nous pourrions fonder autrement la connaissance des choses, et corriger ainsi l'expérience que nous en avon... [voir le corrigé complet]