Claude Bernard, l'Esprit scientifique (extrait)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


L'analyse du professeur


L'épistémologie contemporaine résulte d'un bouleversement sans précédent de la valeur de la vérité scientifique. Là où les positivistes et les scientistes du dix-neuvième siècle pouvait affirmer que la science triompherait de tout, et permettrait à l'homme d'agir de façon absolument certaine et dominatrice, il a en effet fallu constater que la science reste faillible, et ressemble plus souvent à un jeu d'apprenti sorcier qu'à une connaissance objective.
Le texte de CB ici soumis à notre étude fait en ce sens figure de témoignage de ce tournant épistémologique, puisque CB y défend la thèse selon laquelle les vérités scientifiques ne sont que fausses, tout en se défiant paradoxalement de tout scepticisme. Quelle valeur possède alors la vérité scientifiques ? Comment et en quoi croire ? Peut-on connaître les lois de la nature ?
Nous nous attacherons à montrer que le texte entend d'abord valoriser le doute comme méthode permettant de se rapprocher des vérités scientifiques nécessaires. Nous en viendrons ensuite à comprendre que ces vérits ne sont toutefois jamais abouties, et qu'il est nécessaire de les relativiser au nom du progrès des connaissances futures.
(...)