L'homme doit-il travailler pour être humain ?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


L'analyse du professeur


La question ici posée porte sur le problème de la signification du travail. Ce problème peut être précisé par le rapport particulier qu'entretient l'homme avec la nécessité de travailler. En effet, il semble que le travail n'est pas seulement une nécessité vitale mais permet également à l'homme de développer sa raison. Il s'agit donc de se demander en quel sens le travail est ce qui cultive l'homme, fait de lui ce qu'il a de spécifique parmi les autres animaux. L'enjeu est ainsi de comprendre en quoi le travail entretient un rapport étroit avec la capacité de raisonner et de construire les conditions de l'existence humaine.

Le paradoxe de ce sujet consiste donc à remarquer que le travail s'offre à la fois à comprendre comme une contrainte quasi animale, puisque l'homme doit travailler pour produire les conditions de sa survie, et comme un moyen de faire de l'existence quelque chose de proprement humain, c'est-à-dire de transformer le milieu de vie en milieu humain tout en se transformant pour s'adapter à son milieu.
(...)