Rousseau, Emile, quatrième livre (extrait)

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


L'analyse du professeur


Les Confessions de Rousseau est, entre autres raisons, resté célèbre pour la façon dont l'auteur décrit ses premières expériences sentimentales et morales. Tant dans l'épisode du « ruban volé » que dans celui du « peigne cassé », le jeune Jean-Jacques se fait l'avocat d'une nature humaine spontanément morale, qui peut juger par elle-même de l'injustice qui l'entoure.

Dans le texte qui est ici soumis à notre étude, tiré du quatrième livre de l'Émile, Rousseau analyse de façon plus approfondie la naissance de la conscience du devoir moral, et les possibilités de le contrôler. Défendant la différence entre amour de soi et amour propre, R en vient ainsi à montrer que la société est fondamentalement à l'origine du développement des passions négatives en l'homme.

Nous nous attacherons ainsi à analyser ce texte en montrant tout d'abord qu'il déconstruit le processus de sociabilité afin de saisir l'origine des sentiments moraux. Nous en viendrons ensuite à montrer que R distingue amour de soi et amour propre afin de préconiser une régulation sociale du second.
(...)