Dois-je tenir compte de ce que font les autres pour orienter ma conduite ?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


L'analyse du professeur


Ce sujet porte sur le rapport à autrui, c'est-à-dire sur la capacité pour un individu à prendre en compte l'autre comme autre soi-même, comme simple moyen de son action, ou encore comme chose négligeable par rapport à soi-même. Il faut donc ici s'interroger sur la rationalité individuelle, autrement dit sur le fait que l'action individuelle (le fait que je me demande comment agir) doive ou non prendre en compte de façon particulière la présence d'autrui (c'est-à-dire doive réserver à autrui un traitement particulier qui le dissocie des choses). Autrement dit, ce que l'on demande ici est de savoir dans quelle mesure autrui devrait faire l'objet d'un raisonnement spécifique (on sous entend par là que je ne peux traiter autrui comme je traite les autres choses lorsque j'agis, c'est-à-dire comme des moyens susceptibles d'être utilisés dans mon action). Il convient donc de répondre à la question de savoir si je suis avec les autres dans un rapport de moyens ou de fins. (...)