Avons-nous conscience de notre corps ?

Partager sur Facebook Partager sur Twitter


L'analyse du professeur


Ce sujet inspire deux remarques autour desquelles se constitue le problème. D'une part, il paraît évident que nous avons conscience de notre corps puisque dans l'expression notre corps, il semble nous appartenir de la façon la plus intime. Mais d'autre part, cette intuition de nous-mêmes semble difficile à justifier, dans la mesure où la conscience relève de la pensée immatérielle, alors que le corps semble le plus éloigné de cette opération abstraite puisqu'il est matériel et concret. Il va donc falloir évaluer la portée de ce paradoxe apparent afin de déterminer les rapports de la conscience au corps. Ainsi conviendra-t-il d'interroger le rapport entre conscience et corps pour savoir dans quelle mesure l'esprit est apte à posséder une représentation du corps soit fidèle à sa nature, et ne soit pas seulement la transposition abstraite d'une entité matérielle inatteignable comme telle. (...)